Les artisans seront-ils les salariés de La Fève? Pourra-t-on acheter dans leur atelier directement? Qui possède la boulangerie?

Dans le projet alimentaire que nous mettons en place, les structures choisies pour faire fonctionner les différentes entités ont une importance particulière.

Il faut éviter que les multiples acteurs du système se fasse concurrence, mais il faut aussi garantir à chacun une indépendance qui lui permette de faire des choix et de prendre des décisions.

 

Les artisans ne seront pas les employés de La Fève. Ils bénéficient du statut d’indépendant ou de salarié de leur propre entreprise (SARL ou autre forme juridique). Ils sont néanmoins membres de la Coopérative des artisans et paysans. Cette coopérative loue les ateliers de transformation à la CODHA qui est propriétaire de l’immeuble et les sous-loue aux artisans eux-mêmes. C’est également cette coopérative qui est propriétaire de l’essentiel du matériel de transformation qu’utilisent les artisans. Ceux-ci paient un loyer pour l’utilisation de ce matériel.

Cette forme coopérative permet d’éviter un coût d’installation trop élevé qui est, aujourd’hui, très souvent une barrière à l’installation de nouveaux artisans ou à la reprise d’ateliers existants.

Les artisans sont, bien entendu, membres de la coopérative, mais les paysans participatifs le sont également, de même que les fournisseurs des artisans qui le souhaitent. C’est une manière d’associer producteurs et transformateurs autour d’un outil de transformation dont tout le monde a besoin.

En tant qu’indépendants, les artisans seront des fournisseurs de La Fève. Le magasin leur achètera du pain, du fromage et de la viande. Mais, comme dans le cas des paysans participatifs, les volumes livrés et les prix seront planifiés en étroite collaboration avec La Fève. Les membres de La Fève auront donc leur mot à dire, comme pour le reste des produits vendus au magasin. Raison de plus pour devenir membre!

Comme pour les produits des paysans participatifs, La Fève ajoutera une marge de 20% aux prix de vente des artisans pour couvrir ses frais. Les artisans pourront bien sûr vendre en dehors du magasin s’ils le souhaitent.

Enfin, les artisans seront très présents au magasin pour développer des liens avec les membres. Ils assureront chacun une demi-journée d’ouverture et le boucher sera présent plus fréquemment car la découpe de la viande ne peut être assurée par des bénévoles.

Il reste encore beaucoup à préciser dans les rapports entre les différents acteurs, mais telles sont les grandes lignes de ce qui a déjà été formalisé.