Le 3 août, plusieurs associations environnementalistes (WWF, Greenpeace, Pro Natura et Birdlife) ont lancé la campagne Stop agrobusiness.

Dans le cadre de cette campagne, qui met en cause vigoureusement l’agriculture industrielle, ces organisations mettent en lien la baisse continue du revenu des paysannes et des paysans avec le modèle agro-industriel. Elles écrivent par exemple:

La nourriture est devenue bon marché pour la plupart des gens en Suisse. La proportion du revenu que nous consacrons à l’alimentation est en baisse depuis des décennies. C’est pourquoi nous dépensons de plus en plus d’argent pour notre santé, notre mobilité et nos loisirs. Cependant, les aliments bon marché ont un prix que la nature et les producteurs paient. La nourriture mérite d’être valorisée. Pour le bien de la nature et des agriculteurs.

Ce point de vue rejoint très largement les principes de l’agriculture paysanne qui met en lien les dimensions écologique, sociale et économique. C’est pourquoi nous vous invitons à signer l’appel de la campagne et à suivre son développement.