Participation

Comme il s’agit du projet alimentaire du quartier, il n’existera pas sans nous, les habitant.es. Une première manière de s’engager est d’adhérer à la coopérative de distribution La Fève. En tant qu’habitant.es, c’est l’endroit où nous pourrons discuter de nos besoins avec les paysan.es et les artisan.es.

Nous n’avons pas d’étude systématique, mais selon les saisons, les prix des légumes de la grande distribution sont 25 à 50% plus élevés que ceux des paysans participatifs.

En plus, rien n’est figé. L’ambition du projet alimentaire du quartier, c’est d’ouvrir de nombreuses discussions autour de l’alimentation. Qu’est-ce qu’un prix abordable, rémunérateur, juste, correct? Faisons exister ce projet alimentaire et parlons de tout cela ensemble. Essayez seulement d’en parler avec la Migros!

Et puis, tous les nutritionnistes le disent : nous pourrions manger un peu moins, cuisiner un peu plus et nous porter pas plus mal…

 

Projet alimentaire de quartier – Un engagement à la Fève